Atelier d'Estienne
Festival de Chant de l'Eucalyptus
atelier_destienne
festival_eucalyptus
previous arrow
next arrow

Des œuvres du peintre et illustrateur costarmoricain Mathurin Méheut sont exposées depuis le début de l’été au musée de Pont-Aven. De quoi découvrir des scènes magnifiques de la Bretagne de la première moitié du XXe siècle.

Le musée de Pont-Aven récidive. Après la présentation des photographies de Vivian Maier proposée en collaboration avec le musée des beaux-arts de Quimper, il accueille depuis le début de l’été une autre exposition croisée cette fois avec le nouveau musée Mathurin Méheut de Lamballe (22), la ville de naissance du peintre et illustrateur disparu en 1958. Le musée de Pont-Aven rassemble jusqu’à la fin d’année des œuvres emblématiques et inédites uniquement centrées sur la Bretagne. Le travail d’arts décoratifs mené auprès des grandes compagnies maritimes et sur des paquebots étant réservé à l’expo qui se déroule en ce moment dans les Côtes d’Armor.
« Il est très rare d’avoir un artiste breton qui représente la Bretagne », se réjouit Sophie Kervran, directrice des musées de Concarneau Cornouaille Agglomération. Artiste majeur de la première moitié du XXe siècle, Mathurin Méheut s’est immergé dans une société bretonne pieuse et travailleuse sur des côtes et des terres qu’il a découvertes.
Après une formation aux écoles des

 

Beaux-Arts de Rennes, il atterrit très vite à Paris à l’École supérieure des Arts décoratifs. En 1910, il part à Roscoff dans le cadre d’une étude sur la faune et la flore de la Manche et de l’Atlantique. En 1913, il présente ses œuvres au musée des Arts décoratifs de Paris sur des scènes des côtes bretonnes. Le succès est immédiat. « C’est une Bretagne qui le frappe, explique Denis-Michel Boëll, le commissaire scientifique de l’exposition. Lors de ce premier séjour dans le Finistère, il prend conscience de la singularité de sa région d’origine. »
Après le 1ère Guerre mondiale, Mathurin Méheut s’installe avec sa famille en Bretagne pour préparer une nouvelle exposition d’arts décoratifs en 1921. Une consécration pour cet artiste prolifique et inclassable au coup de crayon fulgurant.
À la demande d’éditeurs, il s’adonne à réaliser des scènes qu’il affectionne : l’animation des ports de Cornouaille, la foule des pardons, des foires et des marchés, les costumes les jours de fête et du quotidien, les gestes des artisans… Pour notre plus grand bonheur.

Denis-Michel Boëll, commissaire scientifique de l’exposition

Denis-Michel Boëll, commissaire scientifique de l’exposition, devant les tableaux de « Femmes de l’île de Batz faisant sécher le linge près du lavoir » et des « Ramasseurs de goémon ».

Mathurin Méheut, arpenteur de la Bretagne - Île d'Ouessant - Île de Sein

Pendant son séjour à Roscoff en 1910, Mathurin Méheut découvre la Bretagne des îles. Ici « Femmes et enfants sur l’île de Ouessant » et « Île de Sein ».

Mathurin Méheut, arpenteur de la Bretagne - Paludiers un soir d’orage

Cap sur le pays guérandais avec les « Paludiers un soir d’orage ».

Repères

Musée de Pont-Aven
Ouvert tous les jours en juillet et août
De 10 h à 19 h
Infos : museepontaven.fr

Mathurin Méheut, arpenteur de la Bretagne
Festival de Chant de l'Eucalyptus
Festival de Chant de l'Eucalyptus
festival_eucalyptus
festival_eucalyptus
previous arrow
next arrow