Atelier d'Estienne
Festival de Chant de l'Eucalyptus
atelier_destienne
festival_eucalyptus
previous arrow
next arrow

Le musée des beaux-arts de Vannes accueille jusqu’à la fin d’année 2022 Orée. Une exposition autour de la nature qui propose une balade numérique renversante en plein cœur du passage sombre de La Cohue. Visite guidée avec Sortir Ici…

C’est une approche artistique renversante qui attend les visiteurs du musée des beaux-arts de Vannes. Installée dans le passage sombre de La Cohue jusqu’à la fin d’année 2022, l’exposition Orée comprend trois oeuvres numériques, majestueuses et lumineuses. Lesquelles ont été réalisées par Thomas Daveluy et Guillaume Le Poix. Deux jeunes artistes qui se sont rencontrés à Lorient sur les bancs de l’école européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB). « On les a sollicités avec une idée de départ très précise : faire entrer la forêt dans ce lieu chargé d’histoire qu’est La Cohue en travaillant à partir de supports numériques », explique Françoise Berretrot, conservatrice et directrice des musées et du patrimoine de Vannes. « Avec Guillaume, nous fonctionnons comme des expérimentateurs et des scientifiques », ajoute Thomas Daveluy.

Pour la première œuvre baptisée « Atlas » (cf. photo 1), le duo d’artistes s’est rendu au Maroc pour gravir le mont. Chaque étape du périple

a fait l’objet de photogrammétries. Ces scans 3D ont ensuite été mis bout à bout et imprimés sur des velours. La reconstitution se présente sous forme d’une pyramide qui reproduit la topographie montagneuse de l’Atlas. Les mêmes procédés par photogrammétries de scans 3D ont été utilisés pour les deux autres
œuvres. Avec un rendu final toutefois très différent. Pour « Terrarium » (cf. photo 2), Thomas Daveluy et Guillaume Le Poix ont installé une projection vidéo à 360° sur les deux murs opposés du passage central des vieilles halles médiévales.

À l’extrémité de la Cohue, l’œuvre intitulée « Reliquat » (cf. photo 3) dispose, quant à elle, d’une structure à base de tissus de tentes suspendue au plafond afin d’offrir un point de vue à l’envers depuis la terre. On distingue ainsi trois promeneurs autour d’un feu de camp. Une perspective impossible à appréhender sans l’outil numérique.

Thomas Daveluy, l’un des réalisateurs de l’expo Orée et Françoise Berretrot, conservatrice et directrice des musées et du patrimoine de Vannes

Thomas Daveluy, l’un des deux artistes qui a réalisé l’expo Orée, et Françoise Berretrot, conservatrice et directrice des musées et du patrimoine de Vannes, sous l’« Atlas », une œuvre réalisée à partir de scans en 3D imprimés sur des velours.

Terrarium

 « Terrarium » : une installation vidéo sur les deux murs opposés du passage central de La Cohue. Déjà existante, l’œuvre a été
acquise en 2018 par la ville de Garges-lès-Gonesse.

Reliquat

« Reliquat » : une structure à base de tissus de tentes suspendue qui offre un point de vue en contre-plongée sur un feu de camp.

Repères

Musée des beaux-arts
La Cohue – Vannes
Ouvert tous les jours durant l’été de 13h30 à 18h

Visuel exposition Orée
Festival de Chant de l'Eucalyptus
Festival de Chant de l'Eucalyptus
festival_eucalyptus
festival_eucalyptus
previous arrow
next arrow